This website is not affiliated with government entities and is not the official box office. Ticket price exceeds face value. Nuestra web no está afiliada a ninguna entidad gubernamental y no somos la oficina de venta oficial. Los precios exceden el valor nominal.

Histoire de la Sagrada Família

COVID-19 : Pour garantir votre santé, la Sagrada Família applique toutes les mesures sanitaires établies par le ministère espagnol de la Santé. Consultez ici les règles sanitaires pour les visiteurs.

L’histoire de la Sagrada Família – également connue sous le nom de basilique de la Sagrada Família ou de cathédrale de Gaudí – commence en 1882 avec les premiers travaux de construction et est étroitement liée à l’histoire de la ville. Lisez la suite pour découvrir d’où vient l’inspiration de sa conception originale, les faits relatifs à sa construction et tout ce qui a empêché son achèvement.

Des débuts luxueux

En 1872, Josep María Bocabella i Verdaguer retourne en Espagne après un bref séjour au Vatican. Cette expérience l’a inspiré et lui a donné le désir de construire à Barcelone un lieu d’importance religieuse similaire (dans son esprit) à la basilique de Lorette. Pour ce faire, Bocabella i Verdaguer a fondé l’Association spirituelle des dévots de Saint-Joseph, sous laquelle il a commencé à faire campagne pour la construction d’une église dédiée à la Sainte Famille (Sagrada Família).

La construction de la crypte de l’église elle-même a débuté en 1882, elle fut réalisée selon les plans de Francisco de Paula del Villar. À l’origine, l’architecte avait prévu de construire un lieu de culte néo-gothique, très différent de la Sagrada Família que l’on peut voir aujourd’hui.

La cathédrale de Gaudí

La Sagrada Família n’était pas destinée à être une cathédrale, mais dès le départ, elle a été planifiée comme une église de taille similaire. Les dessins originaux présentaient des similitudes évidentes avec des cathédrales espagnoles plus anciennes, telles que la cathédrale de Burgos, la cathédrale de Léon et la cathédrale de Séville. La Sagrada Família a plusieurs aspects en commun avec les cathédrales gothiques catalanes et européennes de l’époque, par exemple la grande complexité des éléments qui la composent. Cependant, elle n’est toujours pas une cathédrale, car elle n’a pas la cathèdre (siège en latin) d’un évêque, et fonctionne donc comme l’église centrale d’un diocèse, d’une conférence ou d’un épiscopat.

La Sagrada Família est également connue sous le nom de cathédrale de Gaudí, car lorsqu’il a repris le projet en 1883, il l’a transformé avec son propre style architectural, en combinant des lignes gothiques et des courbes de style Art nouveau. Il a consacré le reste de sa vie au projet, qu’il envisageait comme “une cathédrale pour les pauvres”. Lors de sa première visite à la Sagrada Família, le 7 novembre 2010, le pape Benoît XVI a déclaré : “Une église [est] la seule chose digne de représenter l’âme des gens, car la religion est la plus haute réalité de l’homme”.

Basilique de la Sagrada Família

La construction de la Sagrada Família a commencé le 19 mars 1882 sous la direction de son architecte, Francisco de Paula del Villar. L’idée originale de construire un bâtiment de cette ampleur est venue du libraire Josep Maria Bocabella, fondateur de l’Association spirituelle des dévots de Saint-Joseph, 10 ans avant le début de la construction. Après une visite au Vatican en 1872, Bocabella arrive à Barcelone avec l’intention de construire une église inspirée de la basilique de Lorette.

L’architecte Francisco del Villar avait prévu une église gothique de la Renaissance de forme standard, et sous sa direction, seule la crypte de l’abside de l’église a été achevée. Cependant, en raison de divergences créatives avec l’équipe, Francisco del Villar a quitté son poste d’architecte en chef un an plus tard, et Antonio Gaudí a pris la relève, transformant radicalement l’esquisse originale. Gaudí n’a été nommé architecte en chef qu’en 1884.

En référence au temps qu’il fallait pour achever la construction, Gaudí aurait déclaré : “Mon client n’est pas pressé”, faisant référence à Dieu. À ce jour, la Sagrada Família est le monument le plus emblématique de Barcelone, avec la curiosité de ne pas avoir une seule ligne droite, car selon Gaudí lui-même, il n’y a pas de lignes droites dans la nature. Étant donné que c’est un temple qui reflète la Nature, la Vie et la Mort, il ne devrait donc pas en comporter. Depuis le début, la construction dépend exclusivement de dons privés.

En juillet 1936, au début de la guerre civile espagnole, des révolutionnaires sont entrés dans le bâtiment et ont mis le feu à la crypte, ont pénétré dans l’atelier et ont brûlé de nombreux plans et modèles de Gaudí. Heureusement, certaines des instructions et des plans sont restés intacts et la construction s’est poursuivie après la guerre, avec de nouveaux architectes tels que Francesc Quintana, Isidre Puig et Luis Bonet. Ces trois architectes ont fait de leur mieux pour rester fidèles à la vision de Gaudí, tout en apportant leur propre style.

Les architectes de la Sagrada Família

Depuis ses débuts, la Sagrada Família a connu des changements de conception, de direction et même de matériaux de construction. Le premier architecte responsable était Francisco del Villar, il était chargé de concevoir et de diriger la construction de l’édifice emblématique, mais en raison de divergences créatives avec l’équipe, il a démissionné et a été remplacé par Antonio Gaudí, qui a repris la conception et a radicalement changé les plans initiaux. Gaudí a passé le reste de sa vie à travailler sur la Sagrada Família jusqu’à sa mort en 1926. À ce moment-là, seuls 15 à 25% des travaux avaient été réalisés.

La construction s’est poursuivie sous la direction de Domènec Sugrañes i Gras jusqu’à ce que les travaux soient interrompus par la guerre civile espagnole en 1936. Cette année-là, des parties de la basilique inachevée ont brûlé dans un incendie, les maquettes ont été détruites et l’atelier de Gaudí est devenu méconnaissable.

Depuis 1940, les architectes Francesc Quintana, Isidre Puig Boada, Lluís Bonet i Garí et Francesc Cardoner ont poursuivi le travail à partir de versions reconstituées des plans originaux, ainsi que des adaptations modernes de chaque génération (par exemple, Carles Buigas a conçu l’éclairage). Le directeur actuel – et fils de Lluís Bonet – Jordi Bonet i Armengol, a introduit la technologie informatique dans la conception et la construction depuis les années 1980. Mark Burry travaille également depuis la Nouvelle-Zélande en tant qu’architecte exécutif et chercheur. Des sculptures de J. Busquets, Etsuro Sotoo et Josep Subirachs décorent les impressionnantes façades. Aujourd’hui, le projet est achevé à 70 % et devrait être terminé d’ici à 2026.

Sagrada Família : site du patrimoine mondial de l'UNESCO

Avec six autres bâtiments conçus par Gaudí à Barcelone, la crypte et la façade de la Nativité de la Sagrada Família sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005. Près de 3 millions de visiteurs s’y rendent chaque année, cela en fait le monument le plus visité d’Espagne, dépassant des sites comme l’Alhambra de Grenade et le musée du Prado à Madrid.